EDITORIAL (É-W, n° 4/2008)

Bientôt 2009
Voici 2009 à nos portes. Ce sera une année chargée. Avec en Belgique, des élections régionales et européennes, si pas plus, qui auront lieu dans le contexte de la grave crise financière et économique mondiale qui a déjà amené bien des pertes d’emplois et tout ce que cela a pour conséquences dans la vie des gens et des familles.

Aux origines de cette crise, il y a la façon avec laquelle les milieux d’affaires ont agi lors des dernières années, tout particulièrement aux États-Unis. Ceux-ci se sont voulus de plus en plus hégémoniques depuis la chute de la plupart des régimes communistes, après les attentats du fameux 11 septembre et sous les mandats de G.W. Bush. Mais ils n’ont jamais cherché à se remettre en question, notamment en ce qui concerne la gestion de notre Mère Terre, pour reprendre l’appellation chère à leurs premiers habitants.

Toutefois, en élisant Barack Obama, les États-Unis ont visiblement voulu tourner une page assurément importante dans leur histoire, voire pour le monde. Cela ne doit pourtant pas nous faire oublier que c’est avant tout un nouveau président des Américains et Américaines qui entrera en janvier à la Maison Blanche.

L’arrivée au pouvoir d’Obama nous remet donc devant nos responsabilités de citoyens-citoyennes et d’électeurs-électrices d’Europe, de Belgique et de Wallonie. Et pour Église-Wallonie, ces responsabilités peuvent s’éclairer à la lumière de la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ.

En 2009, notre mouvement compte bien y contribuer. Il le fera par ses activités et initiatives diverses, dont ce bulletin, son site internet et son Forum électronique. Il le fera d’une manière toute spéciale en fêtant ses 25 ans d’activités le samedi 17 octobre, en comptant débattre à cette occasion au sujet de divers défis qu’il faut continuer à relever en Wallonie pour promouvoir le Développement durable. Car, comme l’a dit notamment le climatologue Jean-Pascal van Ypersele, professeur à l’UCL et vice-président du GIEC, ce serait grave de voir ces défis renvoyés au second plan à cause de la crise financière et économique actuelle. Ainsi que commencent à le reconnaître divers gouvernements.

En tout cas, le mouvement Église-Wallonie entend bien encourager les chrétiens et chrétiennes à s’engager avec d’autres dans la construction d’une société wallonne plus respectueuse des conditions de vie de tous ses membres. Mais il veut contribuer aussi lui-même aux efforts qui seront menés dans ce sens par d’autres en Wallonie et à travers le monde tout au long de l’année prochaine et, par exemple, en décembre 2009 en Australie, où le Parlement des Religions du Monde devrait réunir quelque 8000 personnes pour « s’écouter l’un-e l’autre et guérir la Terre ».


Comments are closed.